Marine Royer

Marine Royer

Enseignante-chercheuse

Maîtresse de conférences en design et sciences sociales. Designer et docteure de l’EHESS.

Designer et docteure en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS Paris & ENSCI-Les Ateliers), Marine Royer est maîtresse de conférences en design et sciences sociales et co-responsable du Master Design Innovation Société à l’Université de Nîmes. Elle est Vice-présidente des Ateliers de la Recherche en Design.

Marine Royer travaille à l’intersection des Science and Technology Studies (STS), de l’anthropologie de la santé et de la recherche en design (qualifiée en section CNU 18e Arts appliqués, 19e Sociologie et 20e Anthropologie). Ses recherches visent à souligner l’épaisseur pratique et politique des innovations sociales et biotechnologiques qui engendrent des évolutions fondamentales dans le secteur médico-social. Elles s’intéressent également aux questions de l’attention et des soins portés à autrui (care).

Ses travaux sont développés au sein de recherches-projets dans le domaine de l’innovation sociale par le design. Ils concernent les supports techniques, les liens sociaux et les technologies/dispositifs qui supportent le soin à autrui dans la santé, l’action civique et le vieillissement. Ils concernent également l’activité de design des politiques et services publics.

Responsable au sein de l’axe 2 d’un programme de recherche intitulé “Design, care et vie médico-sociale”, Marine Royer mène des projets de recherche réalisés en collaboration avec des institutions de soins (Centre Léon Bérard, Institut Gustave Roussy, CHU de Nîmes), des associations de patient·e·s (Cancer Contribution, AF3M), des fondations (I2ml), des collectivités territoriales (Conseil départemental du Gard, Région PACA, etc.), mais aussi avec des agences de design spécialisées dans les problématiques médico-sociales (Care & co, La Bobine, Aloha designers).

Elle mène actuellement deux recherches-projets :

  • CancerAdom (2016-2017) –  Recherche-projet visant à bâtir une prise en soins innovante pour les personnes malades du cancer soignées à domicile, financée par la Direction Générale de la Santé (223 000 euros).
  • La Ressource de l’autonomie (2017-2019) – Recherche-projet ayant pour objectif de développer un service répondant aux problèmes que pose l’accès aux équipements et aux aides techniques pour les personnes âgées et personnes handicapées, financée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) (174 000 euros). Site en cours de construction.

À l’Université de Nîmes, Marine Royer enseigne au sein de la filière Design des cours pratiques (ateliers de projet) et théoriques (méthodologie du projet, anthropologie, etc.). Elle est coordinatrice de la Classe Préparatoire aux Grandes Écoles d’art et de design (CPGE) qui associe l’Université de Nîmes, l’École supérieure des Beaux-Arts de Nîmes et le Lycée Hemingway Nîmes-Camargue. Elle co-encadre actuellement la thèse de Stacie Petruzzellis sous contrat doctoral.

Articles dans des revues internationales avec comité de lecture répertoriées

  • Mourat (de) R., Ocnarescu I, Renon A.-L., Royer M., 2015 « Méthodologies de recherche et design : un instantané des pratiques de recherche employées au sein d’un réseau de jeunes chercheurs », Sciences du Design, mai 2015, Quelles sciences du design ?, sous la direction de Stéphane Vial et Alain Findeli, p. 68-74.

Conférences sur invitation du comité d’organisation dans un congrès national ou international

  • Royer M. 2017, « Le dessin comme outil de médiation », workshop Drawing challenges/les défis du dessin, École normale supérieure Ulm, Institut Nicod (CNRS/EHESS/ENS), 02/03 juin 2017.
  • Royer M., 2016, « Le corps et ses prothèses, regard anthropologique », 33e Congrès de la SFPO Le corps à l’épreuve du cancer et des traitements, Cité des Congrès, Nantes, France, 08 décembre 2016.
  • Royer M., Benque, D., 2013, « Critical Design : Des futurs possibles, probables et préférables », colloque L´imaginaire et les techniques, Panthéon Sorbonne, Paris, France, 14/16 novembre 2013.

Communications avec actes dans un congrès international

  • Royer M., 2014, « Invasive Biotechnology Practices: Hospital as a Laboratory Between Fiction and Reality », 5th STS Italia Conference: A Matter of Design, Politecnico di Milano, Milan, Italie, 12/14 juin 2014, p. 1223-1236.
  • Royer M., 2013, « Medical Design: How Health-care Users Can Contribute To Understand New Medical Practices », The 1st Interdisciplinary Innovation conference i3, Télécom ParisTech & Mines ParisTech, Paris, France, 02 décembre 2013, URL : http://goo.gl/0C40KS
  • Royer M., Pene S., 2013, « A Design Research Approach To Explore Invasive Biotechnologies Practices », IASDR 2013: Consilience and Innovation in Design, Tokyo, Japon, 26/30 août 2013. p. 1056-1064.

Communications orales sans actes dans un congrès international ou national

  • Royer M. 2017, « Le design participatif, perspective critique », co-organisée par Béatrice Gisclard et Christophe Moineau, en collaboration avec l’Alliance Française des Designers, Les pratiques collaboratives en design, Université de Nîmes, Nîmes, France.
  • Royer M., 2014, « Design en Recherche, le réseau des jeunes chercheurs en design », Ateliers de la Recherche en Design, 9e éd., Université de Liège et Wallonie Design, Liège, Belgique, 10/12 décembre 2014.
  • Royer M., 2014, « Un designer à l’hôpital », colloque La recherche en design, un enjeu pour Paris – Saclay , École Normale Supérieure de Cachan, Cachan, France
  • Royer M., 2014, « Éducation thérapeutique et agencement des pratiques : Le cas des patients stomisés à l’Institut Gustave Roussy », colloque La production des subjectivités dans le domaine du cancer, MSH Paris Nord, St Denis, France, 5/6 juin 2014.
  • Royer M., 2014, « A Design Research Approach to Explore Invasive Biotechnologies Practices », International MEDes Symposium, Glasgow School of Art, Glasgow, Ecosse, 12/14 mars 2014.
  • Royer M., 2013, « Trajectoires et itinéraires d’objets invasifs à l’Institut Gustave Roussy », troisième journée d’étude du groupe « Cancers & SHS », Les notions de trajectoire et de temporalité. Quels usages pour penser et analyser les prises en charge des patients atteints de  cancer ?, MSH Paris Nord, St Denis, France.
  • Royer M., 2013, « Retour de terrain à l’Institut Gustave Roussy », Séminaire de Sophie Pène Designers, architectes, chercheurs, ingénieurs : discours et pratiques du futur, EHESS, Paris, France.
  • Royer M., 2012, « Design du concept de formation professionnelle, AFPA 2030 », Table ronde avec Ezio Manzini (Politecnico di Milano), ENSCI – Les Ateliers, Paris, France.
  • Royer M., 2012, « Neuf, innovation, hapax : les objets prothétiques dans le cadre du cancer », 80e colloque de l’Association Francophone pour le Savoir, Montréal, Canada, 07/11 mai 2012.
  • Royer M., 2010, « L’alchimie entre soin et design à l’ère des nanobiotechnologies », conférence au Musée des Arts Décoratifs de Paris, France.

Communications par affiche dans un congrès international (C-AFF)

  • Royer M., 2011, « Anthropologie des techniques et de l’instrumentation médicale : le cas des objets prothétiques et dispositifs implantables à l’Institut Gustave Roussy », poster aux Ateliers de la Recherche en Design, 7e édition, Université de Paris I Panthéon Sorbonne et Université de la Manouba, Tunis, Tunisie, 14/16 novembre 2011.

Contributions à des ouvrages collectifs (OV)

  • Royer, M., Catoir-Brisson, M.J., 2017, « Le design du livre en contexte numérique : conversation avec René Bourassa », Design et innovation dans la chaîne du livre, Les Presses Universitaires de France.
  • Royer, M., Vial, S., 2017, « Le numérique : une chance pour l’édition : conversation avec Frédéric Mériot », Design et innovation dans la chaîne du livre, Les Presses Universitaires de France.
  • Cellard, L., Mourat (de), R., Royer, M. 2017, « Provocations heuristiques : expéditions critiques dans les territoires des revues scientifiques électroniques », Design et innovation dans la chaîne du livre, Les Presses Universitaires de France.
  • Royer M., 2016, « Éducation thérapeutique et agencement des pratiques : Le cas des infirmières stomathérapeutes », in La dynamique sociale des subjectivités face au cancer, sous la direction de Benjamin Derbez, Natasia Hamarat et Hélène Marche, Éditions Érès, Cancers & psys – la collection, p.184.

Productions artistiques théorisées (PAT)

  • 14/31 Mars 2013 — Exposition du projet de Master 2 sur le pancréas artificiel dans « C’est pas mon genre! » à la Biennale de St Etienne 2013, France.
  • 20 Oct./2 Déc. 2012 — Exposition du projet de Master 2 sur le pancréas artificiel dans « C’est pas mon genre! » – museum für angewandte kunst frankfurt (musée des arts appliqués de Francfort-sur-le-Main), Allemagne.
  • 14/30 nov. 2008 — Exposition à la Biennale de St Etienne 2008 du diplôme    « Objets et dysfonctionnements » dans l’espace « Flight Number Ten », France.
  • 20/25 nov. 2007 — Exposition du diplôme « Objets et dysfonctionnements » au Salon du Meuble de Paris.
  • Juil./Sept. 2006 — Exposition du diplôme « Objets et dysfonctionnements » aux galeries VIA : VIA, les écoles de design. Exposition du diplôme « Objets et dysfonctionnements »

N’hésitez pas à me contacter !

Université de Nîmes
1, place du président Doumergue
30000 Nîmes, France