Pour cette année 2021-2022 poursuit son séminaire mensuel transversal DEIS « Design Et Innovation Sociale ».
Le séminaire a lieu les vendredis sur le site Hoche de l’Université de Nîmes, en salle 111 (sauf la séance de décembre en salle 112).
L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

> Adresse > Plan d’accès


Vendredi 22 octobre 2021, de 14h00 à 16h00
Séance de séminaire DEIS interne – ouverte exclusivement aux membres de PROJEKT


Vendredi 19 novembre 2021, de 14h00 à 16h00
Séance de séminaire DEIS interne – ouverte exclusivement aux membres de PROJEKT


Vendredi 10 décembre 2021, de 14h00 à 16h00
Microsillons

Intervenants :

Résumé :

Le collectif  microsillons (fondé à Genève en 2005 par Marianne Guarino-Huet et Olivier Desvoignes) présentera une sélection de projets artistiques dans lesquels différents groupes de personnes ne venant pas du champ de l’art ont été impliqués afin de produire des formes et des discours de manière collaborative.

Des outils provenant des pédagogies critiques et féministes (en revenant en particulier sur une recherche que microsillons mène depuis plusieurs années autour du pédagogue Paulo Freire) seront présentés. Trois projets serviront d’exemples pour montrer comment ces outils peuvent être mobilisés sur le terrain, par les moyens de l’art.

Tout d’abord Communes évidences (débuté en 2020) qui prend la forme d’un baluchon fait de couches superposées, réunissant des textes produits par une soixantaine de contributrice·eur·s qui ont tou·te·s développé une réflexion sur les méthodes, les contextes et les objectifs de l’éducation et qui ont répondu à la question suivante : à quels sujets, outils ou tactiques devrions-nous urgemment nous éduquer pour réimaginer le monde en commun ?Ensuite le projet de recherche-action participante en cours Réinventer la pédagogie des opprimés pour favoriser la participation culturelle dans les institution d’art contemporain suisses qui cherche à réengager – à l’aune des enjeux de la société de migration actuelle – les outils de la pédagogie freireienne, en dialogue avec des médiateur·ice·s et des personnes habituellement peu visibles/audibles dans les institutions culturelles.Finalement, Ladder Café, un projet développé en 2019 pour  l’exposition Bureau des transmissions au centre d’art contemporain le Garage, à Moscou permettra d’aborder la question de la participation au travers une lecture de la “Ladder of Citizen Participation” de Sherry Arnstein.

Cliquez sur ce lien pour suivre la séance à distance via l’outil Teams


Vendredi 21 janvier 2022, de 14h00 à 16h00
Dé-projeter : le design face aux enjeux de transition

Intervenant :

  • Alexandre Monnin, ​​professeur à l’ESC Clermont Business School en stratégie numérique, directeur scientifique d’Origens Media Lab et président de l’association Adrastia.
  • invité par Marine Royer

Résumé :


Vendredi 18 février 2021, de 14h00 à 16h00
Titre

Intervenantes :

Résumé :


Vendredi 25 mars 2021, de 14h00 à 16h00
Concevoir les interactions, prévoir les mutations.
Dix questions adressées aux designers pour saisir le sens de l’« innovation sociale ».

Intervenant : 

  • Alessandro Zinna, professeur de Sémiotique, Université Toulouse 2 – Jean Jaurès, Équipe PROJEKT.

Résumé : En tant que sémioticien, je m’interroge sur l’expression « Innovation sociale par le design » par les interprétations de cette succession de mots. Dans un esprit constructif, dix questions surgissent alors et sont adressées aux designers pour préciser le sens et pour donner à cette expression une définition partagée :

  1. L’expression indique-t-elle la conséquence d’une manière de faire design ou plutôt la finalité de la pratique de la recherche-projet en design ?
  2. S’agit-il de principes, de méthodes, d’attitudes éthiques ou de postures idéologiques ?
  3. Par rapport à « transformation » la valeur qu’il faut attribuer à « innovation » est-elle celle d’un changement toujours positif et donc le mot « innovation » garde une connotation de ‘nouveauté’ et/ou de ‘progrès’ par rapport à « transformation » qui serait un changement neutre et sans connotations ?
  4. Comment est-il possible d’évaluer cette valeur positive de l’innovation sociale produite par l’action de design ? Il n’y a-t-il pas une idée préalable de communauté ou de société idéale ?
  5. Pour mettre en avant cette action qui vise, plus que la socialité, l’organisation sociale, faut-il parler plutôt d’« innovation sociétale »? Quel rapport y a-t-il entre « innovation sociale » et « innovation sociétale » ? S’agit-il d’une manière d’organiser les formes de vie selon l’opposition « locale » vs « globale » ?
  6. Toute innovation suppose une posture projective vers la transformation visée. Le design doit adopter un regard sur toutes les mutations sociales / sociétales en cours (technologiques, économiques, biologiques…) afin de saisir la direction des changements et d’en maîtriser, voire d’anticiper, les innovations à venir ?
  7. Pouvons-nous soutenir, à posteriori, que l’« Innovation sociale / sociétale par le design » a toujours été la finalité de l’action de design ? Le cas échéant, s’agit-il seulement d’une prise de conscience ou est-elle la conséquence d’un changement de commanditaire devenu, entre temps, l’institution publique dans ses multiples déclinaisons : hôpitaux, régions, mairies… ?
  8. Le design serait-il un des moteurs de la transformation que nous appelons « innovation sociale » ? Et en serait-il l’instrument privilégié ou un instrument parmi d’autres ? Dans quelle relation se situe-t-il par rapport aux autres moteurs d’innovation tels que les transformations technologiques, économiques, biologiques ou les changements plus ou moins imprévus, par exemple, l’événement de la pandémie ?
  9. Y a-t-il de l’innovation aussi dans les changements sociaux / sociétaux qui nous ramèneraient à des formes de vie antérieures? Le choix de la décroissance et de ses retombées sur les formes de vie sociale, serait-il à considérer encore comme une innovation ?
  10. Pouvons-nous envisager un schéma général des formes et des cycles de l’innovation ?

Sur la base du dialogue et des réponses apportées par la discussion, nous essayerons de préciser le sens et faire le point sur la définition que l’équipe PROJEKT souhaite adopter par l’expression « innovation sociale par le design ».


Vendredi 15 avril 2022, de 14h00 à 16h00
Enjeux et complexité du cas français de la création de DN MADE mention Innovation sociale

Intervenant : 

Résumé : En mai 2017, PROJEKT et le master MEEF Arts appliqués organisèrent conjointement une journée d’étude sur le Design de la pédagogie et la Pédagogie du design durant laquelle l’inspectrice générale de l’Éducation nationale Design & Métiers d’art Brigitte Flamand présenta les réformes en cours qu’elle y menait. Depuis, ces réformes ont permis la création du Diplôme National des Métiers d’Arts et du Design – DN MADE en bac+3 – au sein duquel a été développée la mention « Design et innovation sociale ». 5 ans après cette journée d’étude, il s’agira de faire un bref bilan d’étape de l’intégration de cette question complexe liant formation, innovation et société au sein des référentiels de formations en design du ministère de l’éducation nationale.


Vendredi 20 mai 2022, de 14h00 à 16h00
Titre

Intervenant : 

Résumé :