Béatrice Gisclard

Béatrice Gisclard

Enseignante-chercheure MCF, co-responsable du master Design Innovation Société (DIS)

Designer. Docteure en géographie.

Designer, docteure en géographie (qualification CNU 23), Béatrice Gisclard est Maîtresse de Conférences (contractuelle) en design à l’Université de Nîmes (2020-2021). Elle est membre associée de l’UMR ESPACE 7300 CNRS https://www.umrespace.org/ d’Avignon Université et chercheure associée au Centre d’études et de recherche interdisciplinaires sur la Sécurité Civile de l’ENSOSP (École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers). Elle est par ailleurs secrétaire générale de l’Alliance France Designers (AFD) http://www.alliance-francaise-des-designers.org/ ; membre du comité exécutif de la European Academy of Design (EAD) https://eadresearch.org/ ; représentante AFD au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche artistiques et culturels (CNESERAC) https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Enseignement-superieur-et-Recherche/Le-Conseil-national-de-l-enseignement-superieur-et-de-la-recherche-artistiques-et-culturels-Cneserac

et suppléante AFD  au conseil d’administration de l’ENSCI https://www.ensci.com/ecole/lequipe/le-conseil-dadministration/

Béatrice Gisclard travaille sur les questions environnementales au sens large et sur la question des risques comme prisme de lecture de nos sociétés. Elle questionne les interrelations de l’individu et son environnement dans le cadre des politiques publiques de gestion des risques. L’augmentation des enjeux et la multiplication des évènements ont révélé la vulnérabilité de nos systèmes sociotechniques et obligent à un changement de paradigme. À travers une approche résolument interdisciplinaire (géographie des risques, psychologie environnementale et design social), ses recherches interrogent les pratiques, les comportements et les capacitations des habitant.e.s face aux risques (avec une compétence spécifique sur la question du risque inondation), en développant une approche d’innovation sociale territorialisée. Une attention particulière est également portée aux Réseaux Sociaux Numériques comme outils d’aide à l’alerte dans le champ des MSGU (Médias Sociaux en Gestion d’Urgence). Son travail s’inscrit naturellement dans l’AXE 2 de PROJEKT.

Programmes de recherche en cours :

  • ANR/SGDSN Cap-4-Multi-Can’Alert et porté par l’UMR ESPACE de l’Université d’Avignon : Capitaliser les connaissances acquises sur les Capacités d’action (autorités vs individus) et le Protocole d’Alerte Commun (CAP) pour accompagner un changement de Cap et proposer une Alerte multicanale en France. Il s’agit d’un projet de développement expérimental s’inscrivant dans le cadre des JO 2024.
  • Observatoire Participatif du RIsque de Canicule (OPRIC) : INPLIC WP5, co-financé parl’ANR et porté par le laboratoire DICEN du CNAM Paris, UTT-ICD (Université de Technologie de Troyes – Institut Charles Delaunay) et le laboratoire Projekt.

À l’Université de Nîmes, elle enseigne au sein de la filière Design (licence, master et Lpro Textile) 2012-2021 et a enseigné au sein de la filière Psychologie (2014-2017).

 

Articles dans revues à comité de lecture :

  • Gisclard, B. (2020). L’apport du design social aux politiques françaises de gestion des risques naturels Contribution à une innovation sociale territorialisée, OCULA, 24, 152-172. doi : 10.12977/ocula2020-47
  • Douvinet, J., Gisclard, B., Martin, G., Vinet, F., Bopp, E., Grancher, D., Coulon, M. et Genre-Grandpierre, C. (2019). Les sirènes sont-elles pertinentes en France pour alerter la population en cas de crues rapide ? La Houille Blanche, 3-4,84-92.
  • Douvinet, J., Gisclard, B., Kouadio, J.S., Saint-Martin, C. et Martin, G. (2017). Une place pour les technologies smartphones et les Réseaux Sociaux Numériques (RSN) dans les dispositifs institutionnels de l’alerte aux inondations en France ? Cybergeo : European Journal of Geography. En ligne : http://cybergeo.revues.org/27875.

 

Chapitre d’ouvrage :

  • Gisclard, B., Douvinet, J. Martin, G (2020). Les défis majeurs de la « ville intelligente » de demain. Dans B. Cyrulnik (dir.). Smart City. Le catastrophisme, penser le pire et agir pour le meilleur. Nice, France : Ovadia. 
  • Gisclard, B., Laverdet, C., Weiss, K. (2017). Integrating Anthropocentric Approaches into Flood Risk Management. Dans F. Vinet (dir.). Floods, vol.2 Risk management (p.157-170). London, UK : ISTE.
  • Gisclard, B., Douvinet, J., Martin, G., Demontis, A. (2017). From Public Involvement to Citizen-based initiatives: How the Inhabitants Can Get Organized to face Floods ? Dans F. Vinet (dir.). Floods, vol.2 Risk management (p.195-208). London, UK : ISTE.
  • Deni, M. et Gisclard, B. (2017). Le design dans la gestion de la communication du risque : apports sémiotiques. Dans A. Zinna et I. Darrault-Harris (dir.), Formes de vie et modes d’existence « durables » (p.67-91).Toulouse, France : CAMS/O.
  • Gisclard, B. (2014). La charte des écodesigners de l’AFD, contexte, stratégie et objectifs. Dans Darras, B., Findeli, A. (dir). Design : savoir & faire. Savoir pour mieux faire et faire pour mieux savoir, Nîmes, France : Lucie Éditions, pp.163-179.
  • Gisclard, B. (2014). Coloré, Durable, Écologique. Dans Kula, D. (dir.), Les 101 mots du matériau dans le design, Paris, France : Archibooks, pp.27-35-39.

 

Communications avec actes :

  • Gisclard, B., Douvinet, J. et Martin, G. (2019). La perception des risques, un facteur clé dans l’acceptabilité individuelle du danger. Actes de la 1ère Biennale de la recherche sur la sécurité civile, ENSOSP, Aix- en-Provence (juin, 2018), p. 313-328.
  • Douvinet, J., Gisclard, B., Martin, G. (2018, oct.). Révolution numérique et médias sociaux : un changement de paradigme dans la gestion globale des risques ? Actes du 21e Colloque Lambda Mu. Gentilly, France : IMdR, p.43-50.
  • Gisclard, B. (2018). Le design, un levier d’action pour les citoyenne.nes dans la prévention des inondations ? Actes des 10e Ateliers de la Recherche en Design, «Transformer, Innover, Dérégler», Montréal (2015, octobre), p.92-96.
  • Gisclard, B. (2016). Vulnérabilité sociale et territoriale : la place de l’individu face au risque inondation. Actes du 57e congrès de Société Française de Psychologie, Paris Nanterre (sept. 2016,), p. 318-319.
  • Gisclard, B. (2016). Résilience sociétale et transition écologique. Actes du colloque Centre National de la Fonction Publique Territoriale, ETS, Lyon (2015, décembre), p. 20-23.

 

  • E-mail : beatrice.gisclard@unimes.fr
  • Twitter : @BeaGisclard