Michela Deni

Michela Deni

Enseignante-chercheuse

Directrice de PROJEKT, Professeure des Universités, Sémiotique et design. Co-responsable du Master DIS "Design, Innovation, Société".

Docteure en Sémiotique de l’Université de Bologne (thèse dirigée par Umberto Eco), post-doc en Sémiotique à L’Université de Limoges, Michela Deni a soutenu l’HDR à l’Université de Nîmes (2015). Auteure de nombreuses publications en français, en anglais et en italien, son ouvrage Oggetti in azione, paru en 2002, est encore adopté depuis sa publication dans les cours de Design de plusieurs Universités italiennes.

Les travaux de Michela Deni portent sur la sémiotique du design, la méthodologie du projet et la didactique en design.

Dans l’équipe PROJEKT dans l’axe 1 elle est responsable du programme de recherche MODUS (MODalités et USagers : démarches d’intégration du bénéficiaire en design) et co-responsable du programme Pédagogie du design, design de la pédagogie. Dans l’axe 2 Michela Deni est responsable du programme PUBLICS (Politiques pUBbLiques, Communs et Société).

Michela Deni dirige actuellement les thèses de Stacie Petruzzellis, Karen Polesello, Manon Ménard (dans le cadre du projet Aspie Friendly), Alice Martin, Azza Rajhi, Pierre Fournier et a co-dirigé les thèses de Nesrine Ellouze et Matthieu Laffond.

Elles est membre du Conseil d’orientation, membre du Collège doctoral,  membre du Conseil de Département (et directrice adjointe en 2017-2018), responsable de la mobilité à l’étranger des étudiants de la filière Design et membre de la Commission des relations internationales de l’Université de Nîmes. Elle est également membre du jury de l’Agrégation externe des Arts Appliqués (depuis 2016), trésorière de l’Association CAMS/O (Colloque Albi Médiations Sémiotiques / Observatoire) et rédactrice de la revue Ocula.it (Semiotic Eye on Media)

Elle a été professeure de Sémiotique et de Sciences de la communication à l’ISIA de Florence jusqu’à 2014, elle a également enseigné à l’Université de Bologne, au Polytechnique Milan, au Polytechnique Turin, au IULM Milan, à l’Université de Sienne, à l’Université de Limoges et à l’Université de Toulouse 2 Jean Jaurès.