L’axe 3 « Design, cultures et médias numériques » couvre le champ de l’innovation sociale et numérique par le design (design for digital social innovation). Il a pour but de contribuer à la connaissance et à l’amélioration de la transformation numérique de la sociétéIl regroupe actuellement deux programmes de recherche :

  • Design éditorial et édition numérique
  • Design et santé connectée

Design éditorial et édition numérique

Chercheuse responsable : Lucile Haute
Chercheurs membres du programme : Marie-Julie Catoir-Brisson

Inscrit dans la dynamique de recherche constituée par la convergence entre design (éditorial, graphique, interactif) et humanités numériques, ce programme s’intéresse tout particulièrement aux mutations des chaines de l’édition tandis qu’émergent de nouvelles formes de littératie en contexte numérique et que l’imprimé est peu à peu conceptualisé comme un support parmi d’autres (écran mobile, écran de grande taille) sur chacun desquels un contenu est recomposé au moyen d’une feuille de style dédié. Le design responsive s’étend désormais jusqu’au papier : c’est l’enjeu du single source publishing qui bénéficie des évolutions récentes des technologies du web (HTML / CSS / javaScript). Dans les domaines de l’édition (savante, d’art, scolaire ou plus générale, le recours au code et aux technologies libres et open source s’accompagne d’une mutation des processus de l’édition. Les processus collaboratifs bouleversent le monde de l’édition autant que celui du design graphique – ce, tant dans les formes produites que dans les espaces pensés.

Piloté par Stéphane Vial de 2016 à 2018, le programme s’appuie sur le colloque international biennal ECRiDiL « Écrire, éditer, lire à l’ère numérique » (fondé à Nîmes en 2016, reconduit à Montréal en 2018) et sur le GRIDEN « Groupe de Recherche International sur le Design et l’Édition Numérique » (au sein du CRIHN). Des collaborations suivies sont en place au niveau international avec la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques (Marcello Vitali­-Rosati, Université de Montréal) et avec le projet Expérientialité et design du livre en contexte numérique (Renée Bourassa et René Audet, Université Laval), mais également au niveau national avec le GRIPIC (Oriane Deseilligny, CELSA Paris-Sorbonne) et au niveau régional avec le projet NumeRev porté par Lise Verlaet (Université Paul­-Valéry Montpellier 3) au sein de la MSH-­Sud à Montpellier (COMUE LR-Universités).

Parmi les réalisations et projets en cours, on notera :

  • « Publier la recherche en design : (hors-)normes, (contre-)formats, (anti-)standards », Julie Blanc, Lucile Haute, dans la revue Réel-Virtuel #6 Les normes du numérique, 2018.
  • « Livres mécaniques et chimères numériques », Lucile Haute, dans la revue Back Office numéro 3 : Écrire l’écran, Paris, B42, 2019.
  • la revue internationale Sciences du Design, fondée en 2015 et publiée aux Presses Universitaires de France, qui constitue un terrain d’expérimentation continu en matière de design éditorial ; éditée en France, mise en design en Suisse et imprimée en Belgique, elle incarne la Francophonie et est disponible en librairie et en ligne, sur abonnement et au numéro ; à l’automne 2018, le numéro 8, thématisé sur les éditions numériques et codirigé par Lucile Haute, Renée Bourrassa et Gilles Rouffineau, s’est attaché en particulier à étudier les devenirs numériques de l’édition ;

    Stéphane Vial et Marie-Julie Catoir-Brisson (dir.) (2017), Design et innovation dans la chaîne du livre : écrire, éditer, lire à l’ère numérique, Paris, Presses Universitaires de France, 264 p.

  • le colloque international biennal ECRiDiL « Écrire, éditer, lire à l’ère numérique » fondé à Nîmes en 2016 et reconduit à Montréal en 2018 ; Cette seconde édition a donné lieu à la publication d’un ouvrage collaboratif – autant dans ses contenus que dans sa réalisation sous le mode du booksprint — disponible au format PDF, dans sa première stabilisation (dite « version 0 »), sur OpenLibrary et en impression à la demande. Le livre repose sur une chaîne de production ouverte et collaborative – tout lecteur est invité à l’éditer, l’augmenter et le réagencer (consulter le Readme pour plus de précisions) ;
  • l’ouvrage collectif Design et innovation dans la chaîne du livre : écrire, éditer, lire à l’ère numérique, publié en 2017 aux Presses Universitaires de France ;
  • le numéro 40 de la revue MEI (Médiation Et Information) sur le thème « Design et Communication », publié en 2017, qui a été l’occasion de repenser la revue et de mieux l’adapter à la diversité des accès aux textes scientifiques ; à partir du numéro 40, MEI devient hybride, avec la moitié des articles immédiatement accessible en ligne, et l’autre moitié disponible dans la forme classique de l’édition papier ;
  • le colloque international L’auteur·e à l’ère numérique qui s’est tenu les 28-29 mars 2018 à Nîmes dans le cadre des Entretiens du Pôle Métropolitain Nîmes-Alès, en collaboration avec la Chaire de Recherche du Canada sur les écritures numériques (Université de Montréal).

Design et santé connectée

Chercheuse responsable : Marie-Julie Catoir-Brisson
Chercheurs membres du programme : Stéphane Vial, Yaprak Hamarat

Le programme de recherche « Design et santé connectée » se donne pour objectifs :

  • d’étudier les usages des objets connectés et applications spécialisés dans le champ de la santé et du bien-être ;
  • de contribuer par la recherche-projet en design au développement de dispositifs numériques qui intègrent une dimension éthique et sociale dès leur conception.

Projets en cours :

  • Projet SOM’HEALTH – Objets connectés et applications de santé spécialisés dans le sommeil : une recherche-­projet en design sur la m-­santé (responsable : Marie-Julie Catoir-Brisson)
  • Projet PSYDIA – PSYchotherapy in the DIgital Age : PSYDIA est un programme de recherche-projet en design et santé connectée qui vise à améliorer l’accès à et l’expérience de la psychothérapie en contexte numérique (responsable : Stéphane Vial)