L’axe 3 « Design, cultures et médias numériques » couvre le champ de l’innovation sociale et numérique par le design (design for digital social innovation). Il a pour but de contribuer à la connaissance et à l’amélioration de la transformation numérique de la sociétéIl regroupe actuellement deux programmes de recherche :

  • Design éditorial et édition numérique
  • Design et santé connectée

Stéphane Vial et Marie-Julie Catoir-Brisson (dir.) (2017), Design et innovation dans la chaîne du livre : écrire, éditer, lire à l’ère numérique, Paris, Presses Universitaires de France, 264 p

Design éditorial et édition numérique

Le programme « Design éditorial et édition numérique » s’inscrit dans la dynamique de recherche constituée par la convergence entre design et humanités numériques. Il traite de l’innovation éditoriale par le design et, corrélativement, des nouvelles formes de littératie en contexte numérique. Les recherches conduites portent sur le design des systèmes de l’édition (édition savante, édition d’art, édition générale, etc.) et privilégient les méthodes du design graphique et éditorial, du design interactif, du design d’expérience utilisateur et du design de services numériques.

Participants

Lucile Haute (responsable depuis 2019), Stéphane Vial (responsable jusqu’à 2018), Zoé Bonnardot, Rose Dumesny, Marie-Julie Catoir-Brisson, Alessandro Zinna.

Objectifs

Les objectifs de ce programme sont une expérimentation par la pratique (research through design) afin de produire une connaissance matérielle et réflexive. Les projets éditoriaux expérimentaux ou en contexte industriel donnent lieu à des recherches académiques formalisées selon des formats classiques (colloques, articles, numéros thématiques de revues).

Partenaires

GRIDEN « Groupe de Recherche International sur le Design et l’Édition Numérique » (CRIHN, Montréal) ; Chaire de recherche sur les écritures numériques (Marcello Vitali-Rosati, Université de Montréal) ; projet Expérientialité et design du livre en contexte numérique (Renée Bourassa et René Audet, Université Laval) ; GRIPIC (Oriane Deseilligny, CELSA Paris-Sorbonne) ; réalisation de collections papier et d’éditions e-book (CAMS/O, Université Toulouse 2) ; projet NumeRev porté par Lise Verlaet (Université Paul-Valéry Montpellier 3), MSH-Sud à Montpellier (COMUE LR- Universités).

Perspectives

Ce programme entend continuer à développer les recherches-projets notamment en embrassant les enjeux industriels  du web to print et du single source publishing. Prenant acte des mutations en cours des pratiques de lectures, il pourra développer également des expérimentations relatives aux déclinaisons multisupport des écrits scientifiques (écrans / imprimés). Répondant à des enjeux sociaux et soucieux de s’emparer des questions d’impact sociétal, le design éditorial pourra être développé dans l’objectif d’une adresse plurielle, au-delà de la communauté d’experts et vers différents publics, ceci en s’associant avec des institutions abordant ces questions (Groupe de recherche « Il n’y a pas de recherche sans transmission » à l’ESAD·GV, Valence et EnsadLab à l’Ensad-PSL, Paris).

 


Design et santé connectée

Le programme de recherche « Design et santé connectée » se donne pour objectifs : d’étudier les usages des objets connectés et applications spécialisés dans le champ de la santé et du bien-être ; de contribuer par la recherche-projet en design au développement de dispositifs numériques qui intègrent une dimension éthique et sociale dès leur conception. Le programme s’articule en deux projets :

  • « Som’Health », une recherche-projet sur le sommeil et la santé mobile à partir d’une logique de co- design entre les différentes parties prenantes du secteur.
  • « Psydia », une recherche-projet sur les applications en santé mentale, à partir d’une logique de co- design entre les différentes parties prenantes du secteur.

 

« Som’Health » (2016-2019)

Participants : Marie-Julie Catoir-Brisson (responsable), Emeline Titeux-Flores, Stacie Petruzzellis

Objectifs : Le buts du projet : comprendre les usages et représentations des patients et professionnels de santé des objets connectés et applications spécialisées dans le sommeil, y compris les dispositifs médicaux ; co-concevoir, avec les usagers, un dispositif connecté de suivi de l’insomnie chronique pour améliorer le parcours de soin et la communication médecin/patient, en articulant médiation numérique et humaine.

Partenaires : Centre du sommeil du CHU de Nîmes, ARS LR-Midi-Pyrénées, CPAM du Gard, OPENîmes, Nîmes Métropole. Patients et médecins généralistes du Gard, Association France Insomnie.

Perspectives : La recherche-projet sera prolongée suite à l’obtention en mai 2019 d’un financement de contrat doctoral de la région Occitanie, à partir de la rentrée 2019. Les prochains objectifs : développement de l’application et du protocole ; tests d’usage ; tests cliniques et évaluation.

 

« Psydia» (2016-2018)

Participants : Stéphane Vial, Emeline Titeux-Flores, Tiphaine Rosier et Yaprak Hamarat

Objectifs : Reconcevoir et améliorer le cadre et l’expérience de la psychothérapie, en face-à-face et à distance, grâce à la conception et au développement d’une plateforme en ligne innovante dédiée aux patients et aux psychothérapeutes.

Partenaires : Centre de Recherches Psychanalyse Médecine et Société (Univ. Paris Diderot), Psychologues et patients de la ville de Nîmes.

Perspectives : Actuellement le projet se poursuit par un projet de Chaire en santé en cours à l’UQAM. Un article co-écrit avec Yaprak Hamarat est en cours de soumission. Un autre article sur le design social et l’éthique du design numérique en santé, avec Marie-Julie Catoir-Brisson, est en cours de co-écriture.